Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Jun

SEXE ORAL, UN PLAISIR QUI N'EST PAS SANS CONSÉQUENCES

Publié par Cornelius

Un sondage effectué sur Doctissimo révèle que plus d'un tiers des internautes estime que "pratiquer une fellation est sans risque".
Bien que connu depuis de nombreuses années, le risque de contamination par le virus du sida est souvent sous-estimé.
Ce type de rapport serait pourtant responsable de près de 8 % des infections.
On ne peut passer sous le silence le fait que la fellation ou le cunnilingus comporte des risques pour la santé.
Existe d'autres MST transmises par fellation. Le sida n'est pas le seul danger, d'autres maladies sexuellement transmissibles peuvent également être transmises par fellation parmi lesquelles la syphilis, les gonorrhées, l'hépatite B ou l'herpès.
Les risques les plus importants sont associés à des fellations avec éjaculation dans la bouche du partenaire mais le liquide pré orgasmique (sécrétion ayant pour rôle d'humidifier le gland en érection) peut lui aussi être porteur du VIH. De plus, des gouttes de sperme peuvent également s'écouler du pénis avant l'éjaculation.
Les hommes disent rarement non à ce petit plaisir qu'est la fellation. Mais cette pratique comporte des risques d'infections sexuellement transmissibles (IST) aux conséquences diverses selon les cas.

Si les muqueuses buccales sont perméables aux agents infectieux, les muqueuses oculaires aussi. Ainsi quelques gouttes de sperme ou de sécrétions vaginales dans un oeil peuvent aussi être contaminantes.
L'herpès oculaire en particulier est extrêmement agressif pour les yeux... Et la plupart des IST peuvent passer par la muqueuse oculaire.

Avaler le sperme fait maigrir. On a déjà vu ce genre d'infos sur le web. Probablement une astuce des messieurs pour inciter mesdames à réaliser la fellation... On mentionne qu'une composante du liquide séminal appelée l'alcaline aurait des vertus quasi magiques pour dissoudre les graisses. Or, cette substance est en si petite quantité lors de l'éjaculation qu'il faudrait avaler une énorme quantité de sperme pour percevoir un résultat, aussi minime soit-il .. Ah le web

Outre le fait qu'on a souvent mentionné que le sperme faisait maigrir, on prétend aussi qu'il a des propriétés engraissantes. Le sperme est riche en protéines, en cholestérol et en sodium. Il contient de la vitamine C, B12, du calcium, du sucre et du fructose. La valeur calorique d'une éjaculation est entre 15 et 30 calories par éjaculation. Donc, pour conclure que le sperme fait engraisser, il faudrait en avaler une tonne et être totalement inactif...

Mais les risques des contaminations MST et VIH existe pendant une fellation.

L'herpès.

Les virus de la famille des herpès se répartissent en plusieurs catégories. Les deux plus courants sont l'herpès type 1 (HSV1) et l'herpès type 2 (HSV2). Le premier est souvent situé au niveau buccal tandis que le second touche principalement les zones génitales, bien qu'actuellement les deux types d'herpès soient retrouvés de façon homogène dans ces deux sites.

La pratique du sexe oral peut entraîner une infection par l'herpès de type 1 ou 2. Un traitement antiviral peut être prescrit en cas d'infections récurrentes.

Hépatite B et C
Comme le virus de l'hépatite B est très contagieux, il est recommandé de se faire vacciner avant de s'engager dans une relation sexuelle, quelle qu'elle soit, avec une personne contaminée. D'après de nombreuses études, la transmission de l'hépatite C au cours d'une fellation sans préservatif n'est pas décrite.


Trichomonas
Si le HPV est l'IST la plus courante dans le monde, le trichomonas est, quant à lui, l'IST la plus fréquente. Elle touche le plus souvent les femmes mais elle ne se transmet pas lors d'une relation exclusivement génito-orale. Une prise d'antibiotiques permet de traiter cette maladie.

Gonocoque et chlamydia
Ces deux infections se transmettent trois fois plus souvent au cours d'un rapport génital que durant la pratique du sexe oral. Cependant, si elles ne sont pas traitées à temps, elles peuvent entraîner des complications. Quand ils sont présents dans le pharynx, les gonocoques sont plus difficiles à soigner car ils se montrent plus résistants aux antibiotiques. Quant aux chlamydia, l'infection génitale se traduit par une l'inflammation du col de l'utérus ou des trompes. Mais, si elle n'est pas traitée, elle peut causer une stérilité chez la femme. Ces deux infections se traitent facilement par des antibiotiques.

La syphilis
Alors que la syphilis s'était faite très discrète dans les années 90, elle connaît malheureusement une explosion de nouveaux cas depuis une dizaine d'années. La bactérie responsable de cette infection est très contagieuse. En effet, on estime que 50% des contacts muqueux peuvent transmettre la syphilis, fellation non-protégée y comprise. Une fois le partenaire contaminé, des ulcérations (pertes de substances entraînant une plaie) peuvent se former sur les lèvres, le palais, la langue ou encore les amygdales. Si l'administration d'un antibiotique permet de faire disparaître l'infection, il est toutefois important de préciser qu'une infection non-traitée peut atteindre plusieurs organes.

Attention au petit plaisir qui peut avoir des conséquences graves si on ne connais pas le partenaire....

SEXE ORAL, UN PLAISIR QUI N'EST PAS SANS CONSÉQUENCES
Commenter cet article

À propos

Lifestyle by Cornelius