Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 May

Onsen et bains au Japon...

Onsen et bains au Japon...

Le bain est un élément important du quotidien au Japon. Il sert à se détendre une fois propre. On doit se laver avant d'entrer dans la baignoire ou furo. C'est habituellement fait assis sur un petit tabouret grâce à un petit robinet ou à une douche située dans la même pièce que la baignoire. Une fois savonné et frotté, on prélève de l'eau de la baignoire avec un récipient dédié pour se rincer. Entrer sans se laver dans le bain, ou s'y rincer, sont une forme d'impolitesse ressentie comme très choquante, qui a d'ailleurs conduit ponctuellement certains bains publics à interdire leur accès aux étrangers. La baignoire traditionnelle est carrée et assez profonde pour que l'eau couvre les épaules mais demande que celui qui prend le bain s'assoie avec les genoux relevés contre la poitrine. La forme de la baignoire est plus petite et plus profonde que celles connues en Occident, avec toutefois des évolutions récentes rapprochant les deux types. Normalement, l'eau du bain est conservée pendant plusieurs jours. Elle est réchauffée avant chaque utilisation par un système intégré. Un couvercle recouvre la baignoire pour maintenir la température de l'eau lorsqu'elle n'est pas utilisée et pour éviter l'évaporation. Tout résidu corporel est enlevé de l'eau après le bain.

Dans certaines maisons possédant de petites baignoires, les membres de la famille se baignent un par un à son tour, par ordre d'ainesse, traditionnellement commençant par l'homme le plus vieux ou la personne la plus âgée de l'habitation la grand-mère peut se baigner avant le père de la maison. Dans l'éventualité de la présence d'invités, ils ont la priorité. Dans les endroits où les baignoires sont plus grandes, il n'est pas rare pour les membres de la famille de se baigner ensemble. Par exemple, un ou les deux parents se baigneront avec les bébés et enfants en bas âge.

Les baignoires sont très courantes dans les maisons japonaises récentes mais il y a encore beaucoup de petits et vieux appartements en ville qui n'en sont pas pourvus ce qui fait que l'on trouve facilement des bains publics appelés sento. Dans la plupart des cas, les bains sont séparés par sexe et les clients se baignent nus, beaucoup utilisant un petit gant pour couvrir les parties génitales, qu'il est impoli d'exposer de façon trop ostentatoire. Les hôtels, les maisons de patchinko et autres salles peuvent posséder un sento pour leurs clients.

Les clients des auberges traditionnelles japonaises ou ryokan se verront offrir un bain dans un furo, aussi bien un endroit municipal avec des périodes établies à l'avance ou un endroit privé.

Onsen se traduit par ruisseau brulant. Ce sont des bains, parfois situés à l'extérieur, qui utilisent l'eau naturellement chaude par géothermie. Des onsen plus importants ont des bassins pour les hommes et pour les femmes et les visiteurs se baignent nus. De même que pour les bains à la maison, tous les clients de sento et de onsen doivent se rincer énergiquement avant d'entrer dans les bains communs. Beaucoup d'endroits n'acceptent pas les clients avec des tatouages qui sont traditionnellement tabous.

onsen : les sources thermales naturelles par excellence dont l'eau provient de sources volcaniques naturelles, souvent situées en extérieur (on les appelle alors rotenburo) voire en pleine nature, qui remonteraient à la fin du VIIe siècle ;
sento : les bains publics de quartier, beaucoup utilisés avant l'arrivée des salles de bain individuelles avant la seconde moitié du XXè siècle, mais toujours en vogue aujourd'hui, même dans les grandes villes.
Ces pratiques traditionnelles sont particulièrement appréciées des Japonais qui s'avèrent très à l'aise avec la nudité dans ces situations...

Commenter cet article

À propos

Lifestyle by Cornelius