Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 May

La culture du riz au Japon

La culture du riz au Japon

Le Gohan est le riz cuit à la japonaise, il signifie également repas en japonais. À ce titre il est l'équivalent du pain des occidentaux. Ce riz est préparé à partir de riz rond japonais cuit à l'eau sans aucun condiment. Il est consommé dans un bol, en même temps que l'ensemble des plats disponibles sur la table.

La culture du riz fait partie intégrante de la culture et des traditions. Les équivalents japonais pour le petit déjeuner, déjeuner et dîner (asagohan, bangohan hirugohanand) peuvent être traduit par "riz du matin," riz de l'après-midi "" et "riz du soir." Et le mot gohan signifie soit "riz cuit» ou «repas».

Il est considéré par certains experts que le comportement social des Japonais a été littéralement cultivé dans les rizières. La notion d'harmonie et de consensus qui règne dans la société japonaise est enracinée dans les temps anciens, dans le besoin pour les familles de mettre leurs ressources en eau pour cultiver le riz. L'harmonie du groupe est indispensable pour la culture du riz. Ainsi, la notion et le sentiment de dépendance peuvent être issus de pratiques anciennes.

La nécessaire culture du riz mettait l'accent sur le groupe et le mépris pour tout affrontement entre les familles, qui avaient besoin de compter les uns sur les autres pendant des décennies et des générations afin de maintenir la culture du riz.

En outre, dans la religion shinto, l'empereur du Japon est considéré comme le dignitaire le plus important. Les empereurs étaient tenus de bénir les récoltes et d'effectuer de nombreux rituels royaux nécessaires à l'utilisation du saké (vin de riz) et des mochi (gâteaux de riz). En outre, les empereurs cultivaient une parcelle de riz dans le jardin impérial à Tokyo. Actuellement, l'empereur Akihito continue la pratique la bénédiction de cultures.

Le riz est la culture la plus importante du Japon. Il a été cultivé au Japon depuis plus de 2000 ans. Son importance fondamentale pour le pays et sa culture se traduit par le fait que le riz était autrefois utilisé comme une monnaie.

Sur la péninsule nippone on trouve difficilement d’autre type que le « Japonica », variété traditionnelle largement subventionnée par l’Etat. Jusqu’à il y a une dizaine d’années, la vente de riz étranger était interdite. Puis, au nom du libre-échange, on a imposé des quotas d’importation. Cette mesure internationale est à l’origine d’une pratique absurde, car aujourd’hui, le Japon importe environ 700 000 tonnes de riz, qui vont directement dormir dans des greniers à grain, le gouvernement préférant favoriser les planteurs locaux.Au Japon, presque toutes les parties de la plante de riz sont utilisées. La culture de la paille (en tiges de riz), a profondément influencé les maisons, la nourriture et les premiers vêtements et a imprégné l'ensemble de la vie japonaise. On peut donc considérer la culture la paille comme la forme originale de la culture japonaise en général. La paille est aussi transformée en tatamis...

Commenter cet article

À propos

Lifestyle by Cornelius