Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jun

La Citroën 2CV

La Citroën 2 CV pour « deux chevaux », familièrement appelée deuche ou deudeuche, est une voiture populaire produite par Citroën entre le 7 octobre 1948 et le 27 juillet 1990.
S'inspirant d'une enquête faite auprès d'un public ciblé, envoyée à plusieurs milliers d'exemplaires à travers l'ensemble du territoire. Boulanger écrit le cahier des charges précis et draconien, définissant le projet TPV, toute petite voiture avec quatre places assises, 50 kg de bagages transportables, 2 CV fiscaux, traction avant comme les 11 et 15/Six, 60 km/hen vitesse de pointe, boîte à trois vitesses, facile d'entretien, possédant une suspension permettant de traverser un champ labouré avec un panier d'œufs sans en casser un seul, et ne consommant que 3 litres aux 100 kilomètres. Elle doit pouvoir être conduite facilement, par un débutant. Et surtout, aucun signe ostentatoire. Le slogan publicitaire 4 roues sous 1 parapluie de la fin des années 1960, résume assez bien l'esprit général de ce que le patron attendait.
L'équipe a carte blanche, tant qu'il ne s'agit pas d'esthétique ou de performance valorisante. Le projet explore toutes les voies possibles dans tous les domaines des matériaux rares comme le magnésium sont employés pour la réalisation des bras de suspension les portes sont circulaires pour s'ouvrir en basculant et expérimente un dispositif d'éclairage s'inspirant des lucioles, le toit du véhicule est en toile cirée et les vitres en mica pour alléger l'ensemble.
Après la fin de la guerre, le rythme s'accélère.
Le 7 octobre 1948, au salon de l'automobile, Citroën présente la 2 CV type A presque définitive. Elle n'est pas encore disponible et il n'est pas possible de voir ce qui se cache sous le capot. Elle est énormément critiquée par la presse qui n'a pas apprécié le silence de la firme autour de son projet. Malgré cela, l'accueil du public est plus enthousiaste. Une plaisanterie est lancée : « Obtient-on un ouvre-boîte avec elle ? »

En 1949, juste avant l'ouverture du salon de Paris, elle est reçue par le service des Mines et désignée Type A comme la TPV en 1939. La production de la 2 CV type A commence alors, avec un modèle unique et une seule couleur disponible.

La longue carrière de la 2 CV commence alors. Son départ est cependant très lent. Les stocks d'acier étant faibles, l'État français réserve la matière première à Renault, devenue régie nationale, qui produit dès 1947 la 4CV, concurrente directe de la 2 CV. La production est alors de quatre unités par jour.

Le 11 juillet 1949, la production à grande échelle est lancée. Les premiers clients, triés sur le volet, peuvent commander « le vilain petit canard ». Ils doivent pour la plupart prendre leur mal en patience du fait d'une demande importante qui fait allonger les délais à 3-5 ans. Pour cette raison, elle est alors plus chère sur le marché d'occasion que neuve, valant 228 000 FRF.

De 876 unités produites en 1949, et déjà 6 200 en 1950, la production va croître lentement pour atteindre 232 551 en 1961. Au total, 5 114 961 sont officiellement sorties des usines.

La 2 CV est relativement chère par son choix de conception, elle nécessite beaucoup plus d'heures de main-d'œuvre pour sa fabrication qu'une auto moderne elle est quasiment entièrement fabriquée à la main, sans aucun robot, au contraire des voitures modernes de l'époque, mais en contrepartie sa réparabilité est largement supérieure à n'importe laquelle d'entre elles car n'importe quel mécanicien peut la réparer, avec un outillage de base.

Citroën connaîtra pourtant un dernier succès avec la 2 CV 6 : la Charleston, qui est une série limitée produite à partir d'octobre 1980 à 8 000 exemplaires en noir et rouge Delage.

En 1988, la production de la 2 CV est stoppée à l'usine française de Levallois-Perret devenue très vétuste, là où les premières 2 CV furent construites quelque 40 ans auparavant. La production de la 2 CV 6, certes très vieillissante mais encore prisée par les jeunes.

Le 27 juillet 1990 à 16 h 30, la production de cette voiture qui défia les époques et unifia sur son usage les classes sociales prend officiellement fin.

Symbole d'une époque, mais aussi d'un certain art de vivre, la 2 CV compte de nombreux passionnés qui prolongent son histoire en organisant des rassemblements sur la terre entière.

La 2 CV a marqué son époque et est devenue un mythe de l’automobile et de l'industrie...

La Citroën 2CV
La Citroën 2CV
La Citroën 2CV
La Citroën 2CV
La Citroën 2CV
La Citroën 2CV
Commenter cet article

À propos

Lifestyle by Cornelius