Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Mar

J'aime ton odeur...

J'aime ton odeur...

J’aime ton odeur…

Encore tabous, les effluves émis spontanément par le corps naviguent dans notre imaginaire, tantôt méprisés, tantôt fantasmés. Le plus souvent, on les masque sous un parfum ou on détourne le nez. Nos “essences naturelles” sont-elles si sauvages que l’on ne puisse les apprivoiser...

La première fois qu’un dit “j’aime ton odeur”, ça touche. C’était d’abord surprenant et incompréhensible. On interprété comme “tu es belle”. C’était une remarque très intime qui, finalement, voulait dire “je t’aime”. » Quelle déclaration d’amour incongrue !
« J’aime ton parfum » aurait été moins équivoque… Pourrions-nous, comme une fleur, émettre une fragrance naturelle agréable..

Il faut aimer l’autre pour aimer son odeur, indépendamment de son parfum. Un corps qui nous est familier exhale à la fois son essence et sa présence rassurante. On s’emplit les narines, comme à la recherche de mots doux diffusés en silence !
Comment tenter de déchiffrer cette agréable perception volatile si impliquée dans notre état affectif.
L’odeur est une véritable clef pour ouvrir la porte de nos souvenirs. C’est le fameux syndrome de Proust. Qu’un simple hasard la ramène à nos narines vingt ans après, et tout ressurgit avec une incroyable acuité...

Commenter cet article

À propos

Lifestyle by Cornelius