Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 May

Être capable de dire Non 

Publié par Cornelius

Être capable de dire Non est une façon de prendre soin de vous-même. Ce n’est pas toujours facile, car vous pouvez craindre la critique, les remarques de manipulation, deux répercussions possibles au d’exprimer ce que vous voulez vraiment. Il faut surmonter la peur du rejet, de la désapprobation et de la non-acceptation. Ce vieux conditionnement est si fort qu’il vous suggère presque que votre survie dépend de ne pas déplaire.
Pourtant, rappelez-vous cette fois où, poussé dans vos derniers retranchements, vous n’avez pu faire autrement que de vous affirmer. Quelle sensation de pouvoir, quelle satisfaction, quelle délivrance!
De la même manière, il est inacceptable de vous laisser critiquer parce que vous éprouvez telle émotion ou tel sentiment particulier. Toutes les émotions sont correctes et valables. C’est le comportement qui peut être discutable. Vous n’avez pas à être conformiste dans le seul but d’avoir la paix. Au contraire, vous refuser le droit de vivre votre peur, votre colère ou vos valeurs est le meilleur moyen d’être en conflit avec vous-même. Les adultes qui ont une bonne estime d’eux-mêmes sont capables de s’exprimer librement, quelles que soient les réactions des autres. Ils peuvent aussi dire leur désaccord lorsque la situation exige de poser leurs limites et de garder un sens du moi fort.
Lorsque vous sentez qu’il le faut, vous avez le droit de changer d’idée et, à tout moment, d’exprimer votre désaccord. Développer de telles attitudes demande du courage. Encore une fois, le recul est nécessaire pour prendre conscience des occasions où vous dites un Oui alors qu’il aurait fallu un Non.
Vous devez aussi évaluer les conséquences possibles du fait de dire Non et les bienfaits que vous pouvez tirer d’un Oui à vous-même. Vous devez vous aimer suffisamment pour le faire et, enfin, savourer les résultats. Une bonne décision devrait toujours mettre fin aux tergiversations de l’ambivalence et entraîner, sinon un grand plaisir, au moins une satisfaction certaine. Et vous devez le faire sur une base régulière, en commençant peut-être par de simples événements, de petites décisions, au risque d’être taxé d’instable.

Dans le même ordre d’idées, toujours dire Oui aux autres peut vous entraîner à donner au-delà de vos capacités. Connaître votre limite et ressentir votre besoin d’auto-préservation sont les bonnes manières de prévenir la dépression et l’épuisement et de rester sain de corps et d’esprit. Ce n’est pas de l’égoïsme de ménager vos réserves d’énergie. Le désir d’aider les autres, de leur faire plaisir, de les protéger ne devrait jamais entraîner de dommages à votre intégrité personnelle, à l’estime que vous avez de vous-même.
La personne qui s’estime ressent le besoin de rendre service et de faire sa part, mais jamais au-delà d’une certaine limite. Pour plusieurs, savoir s’arrêter peut être difficile à cause de leur éducation religieuse, de leurs croyances, de leurs autres valeurs, de leur manque de considération ou de sensibilité envers eux-mêmes. Pourtant, mettre des priorités et prendre soin de leur énergie feraient d’eux des aidants beaucoup plus efficaces.
Nous pourrions, métaphoriquement parlant, comparer votre moi physique, mental, spirituel et émotionnel à un compte bancaire. Avant de débiter une somme, il vaut mieux vérifier votre solde. Comme il est avisé également de faire des versements de temps à autre si vous voulez rendre service à autrui. Pour cela, vous devez croire en la nécessité du ressourcement, de mettre des priorités et de réserver de l’énergie pour vous-même.

Être capable de dire Non 
Commenter cet article

À propos

Lifestyle by Cornelius