Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Mar

Théorie du décrochage...

La « théorie du décrochage» dit qu’il existe un moment dans la relation où l’un des deux partenaires sait inconsciemment que la relation va s’achever, mais il prolonge néanmoins la relation pendant un certain temps, parfois même pendant plusieurs années.

Les émotions causées par une rupture amoureuse sont les même que celles provoquées par un deuil. Suite à une rupture on observe les émotions suivantes dans un ordre chronologique :

1- Le choc On ressent comme un coup dans le ventre, ou comme si le sol s’effondrait sous nos pieds. On se sent perdu, seul et dans une douleur incroyable. Lorsque la rupture est brutale, le cerveau met beaucoup de temps à assimiler la multitude d’information qu’il vient de recevoir. Parfois une personne peut mettre entre quelques minutes et quelques mois à réaliser qu’il y a eu rupture. Suite à une rupture, une personne peut être dans le déni de la rupture : elle continue de revoir son ex et n’en parle à personne, comme si cela prolongeait à la relation et que la rupture n’avait pas vraiment eu lieu. Pour passer à l’étape suivante, il faut reconnaître la rupture et l’accepter.

2- Je pense qu’à ça, je tourne en boucle Le « plaqué » subit bien plus longtemps les effets négatifs de la rupture que le « largueur ». Le fait de ressasser la rupture est un phénomène normal et essentiel pour le cerveau, même si cela peut être troublant de penser en boucle à son ex, ou de repenser 1000 fois à la scène de rupture.

3- La douleur Le niveau de douleur ressenti est en rapport avec la sensibilité de chacun. Elle dépend des conditions au moment de la rupture. On dit qu’une personne est comme un diamant qui a une petite faille au milieu. Au moment de la rupture c’est comme si ce diamant tombait par terre et se cassait en deux. La cassure suit la ligne de la petite faille. Cette douleur est normale même si elle n’est pas agréable.

4- La confusion après une rupture amoureuse il est très fréquent de ressentir une incapacité physique à réaliser des activités du quotidien : on dort trop, on dort mal, on se trompe dans son travail ou on laisse tomber des objets. La rupture provoque confusion et désorganisation. Cette étape est très déstabilisante mais elle est passagère. Il faut se laisser aller dans sa propre désorganisation !

5- La colère Lorsque quelque chose d’heureux nous est enlevé, nous ressentons de la colère après la personne qui en est responsable. Ici en l’occurrence, c’est notre ex le coupable ! Attention de rester modéré dans sa propre colère.

6- La culpabilité fait partie du processus de deuil. Peu importe comment vous étiez dans la relation, même si vous avez été parfait. Ce sentiment est humain et nous tout naturellement nous pensons à : - Ce que nous avons fait. - Ce que nous n’avons pas fait. - Ce que nous aurions du faire. - Sur quels points nous pourrions nous excuser. - Ce que nous pourrions faire (ou dire) pour réparer notre couple. La culpabilité nous fait penser que nous avons le contrôle sur notre relation et sur l’autre, alors que ce n’est pas le cas. L’important est de se rappeler que nous ne pouvons pas revenir en arrière.

7- L’acceptation de la rupture ne signifie pas nécessairement que vous êtes heureux, cela signifie que vous commencez à aller de l’avant et que vous réorganisez votre vie. C’est un tournant et c’est surtout le signe que la guérison définitive a commencé. Quand guérit-on d’une rupture amoureuse ? Certains s’en remettent en quelques jours, pour d’autres ce sera des années. La guérison d’un chagrin d’amour peut être longue et pénible ou très simple et rapide ! Il n’y a pas de généralité et ça dépend de chacun...

Théorie du décrochage...
Commenter cet article

À propos

Lifestyle by Cornelius